Get Adobe Flash player

Anecdotes sur le Père Noël

Le lieu d’habitation du Père Noël est très controversé. Selon les Norvégiens il habite à Droeback, à 50 km au sud d’Oslo. Pour les Suédois, c’est à Gesunda, au nord-ouest de Stockholm, et pour les Danois au Groenland. Les Américains sont persuadés qu’il habite au pôle Nord, mais en 1927 les Finlandais ont décrété que le Père Noël ne pouvait pas y vivre, car il lui fallait nourrir ses rennes : sa résidence fut donc fixée en Laponie, au Korvatunturi puis, cette région étant un peu isolée, ils l’ont fait déménager près de la ville de Rovaniemi. La Sibérie revendique également cet honneur, mais il y a sans doute confusion avec Ded Moroz, le cousin serbo-russe du père Noël qui est fêté le 7 janvier avec sa fille Sniégurotchka. Le Canada, pour sa part, prétend humblement qu’il serait simplement dans le grand-nord canadien, plus particulièrement dans les Territoires du Nord-Ouest.[réf. nécessaire]

En 1953, Réal Rousseau et Jacques T. Melchers construisirent la résidence d’été du Père Noël à Val-David dans les Laurentides, au Québec. Le Père Noël y déménagea l’année-même et y arriva en hélicoptère. Il y revient à chaque été et a reçu près de 3 millions de visiteurs[11].

Dans le Pacifique, l’île Christmas se revendique également comme une résidence secondaire du père Noël. La Turquie, qui a gardé des reliques de saint Nicolas dans la très touristique région d’Antalya, est aussi de la partie.

Jusqu’au tournant du XXe siècle, le Père Noël n’a que huit rennes (Tornade, Danseur, Furie, Fringant, Comète, Cupidon, Éclair et Tonnerre) . Le neuvième, nommé Rudolphe, fut créé en 1939 par le poète Robert L. May dans un conte où le Père Noël doit affronter des conditions météorologiques si mauvaises qu’il risque d’être en retard dans sa livraison de cadeaux. Dans cette histoire, il réussit à les distribuer grâce au nez lumineux de Rudolphe qui l’orientait dans la tempête.

En 2001 est sorti un film d’animation anglais avec des personnages en pâte à modeler dont le héros est Robbie le renne qui rêve de devenir un membre de l’attelage du Père Noël comme son père.

Dans nombre de pays, une lettre envoyée au Père Noël (quelle que soit l’adresse inscrite : Pôle Nord, Laponie ou autre) sera traitée par le service des postes qui répond aux jeunes expéditeurs.

H0H 0H0 est un code postal utilisé par Postes Canada pour acheminer le million de lettres annuel destinées au Père Noël au Pôle Nord.

En 1974, le personnel de Postes Canada à Montréal recevait une quantité considérable de lettres adressées au Père Noël et ces lettres étaient traitées comme «indistribuables». Comme les employés ne voulaient pas que les expéditeurs, pour la plupart des enfants, soient déçus par l’absence de réponse, ils se mirent à répondre eux-mêmes. La quantité de courrier adressé au Père Noël a augmenté chaque année, au point où Postes Canada décida de mettre en place un programme officiel de réponse aux lettres adressées au Père Noël, en 1983. Environ un million de lettres pour le Père Noël sont reçues chaque année, dont certaines provenant d’autres pays que le Canada. Chaque expéditeur recevra une réponse dans la langue qu’il a utilisée pour écrire au Père Noël.

Postes Canada a mis en place une adresse spéciale pour le Père Noël, avec son code postal dédié :

Père Noël
Pôle Nord H0H 0H0
CANADA
« H0H 0H0 » a été choisi en ressemblance au rire caractéristique du Père Noël : « Ho ! Ho ! Ho ! ».

En France, ce type de service fut créé par le Ministre des PTT, Jacques Marette en 1962, au sein du service clientèle du centre de tri de la poste à Libourne (le seul qui soit autorisé à ouvrir le courrier). Ce courrier est donc ouvert pour retrouver l’adresse de l’expéditeur et lui envoyer gratuitement une carte-réponse.
Cependant, la première « secrétaire du père Noël » qui rédigea ainsi la première réponse par l’entremise des PTT, fut en réalité la propre sœur du ministre qui n’était autre que la célèbre pédiatre et psychanalyste Françoise Dolto.
Cette opération, plébiscitée par les enfants et leurs parents, connaît un succès grandissant : le courrier reçu par le Père Noël a plus que doublé en dix ans. En 2007, le Père Noël a reçu plus de 1 600 000 courriers, dont 1 430 000 lettres et 181 200 courriels (via le portail Internet du groupe La Poste et le site du Père Noël de La Poste).

Au Québec on désigne parfois le sac du père Noël par le terme de « poche ».

Les commentaires sont fermés.